Les axes de réflexion sont des pistes pour créer le contenu des différents supports de communication que vous pouvez créer : affiches, dépliants, diaporama, articles, communiqués de presse, argumentaires, vidéo de projet… Nous vous avons listé en complément les écueils ou retours possibles auxquels il est nécessaire de se préparer.

Axe 1 : Pensez sobriété énergétique

Les territoires sont tous globalement en sur-consommation d’énergie. La première étape de la démarche de communication est de relayer toute action ou décision qui vise à supprimer ou réduire la consommation existante d’énergie. Souvent un ensemble de mesures simples facilement explicables aux habitants ou acteurs du territoire et pour lesquelles les calculs économiques peuvent être aussi assez simples, doivent permettre de faire comprendre facilement le principe de sobriété, une réduction des dépenses ou un gaspillage moindre.

Attention : Il se peut que certaines actions de réduction ou suppression mettent en avant un gaspillage précédent. Faire attention à l’angle de communication : choix de l’équipe précédente ou non, coûts des investissements importants ou non, projets récents ou non… Le principe est de rester dans la projection.

Messages possibles :

  • environnemental : Je réduis ma consommation d’énergie pour préserver les ressources énergétiques de la terre.
  • économique : Je réduis les dépenses publiques.
  • viable (environnemental et économique) : Je réduis ma consommation d’énergie et je maîtrise mon budget.

Axe 2 : Raisonnez efficacité énergétique

L’approche de l’efficacité énergétique doit être intégrées aux dossiers traités par les élus et au processus de décision. Ainsi, sur chaque dossier, une réflexion sur l’efficacité énergétique du projet est à envisager et la ou les meilleures solutions sont à mettre en avant dans les choix opérés.

Attention : Il n’est pas toujours facile de faire passer un choix lié à la prise en compte de l’efficacité énergétique d’un projet : choix plus coûteux et amortissement à plus long terme, maîtrise technique plus incertaine, complexité dans les explications auprès du public, voire l’abandon de projet non rentable…

Messages possibles :

  • environnemental : Je réduis ma consommation d’énergie pour préserver les ressources énergétiques de la terre et je trouve des solutions énergétiques renouvelables.
  • économique : Je réduis les dépenses publiques et je soutiens le développement de nouvelles filières économiques porteuses d’emploi local (rénovation énergétique, utilisation de matériaux locaux…).
  • viable (environnemental et économique) : Je privilégie des solutions énergétiques moins consommatrices.
  • durable (environnemental, économique et social) : Je privilégie des solutions durables et respectueuses pour la planète.

Axe 3 : Imaginez production d’énergie renouvelable

Le territoire de demain se prépare aujourd’hui. Les investissements de demain se décident aujourd’hui en tenant compte des objectifs de réduction de l’émission des gaz à effet de serre, de l’augmentation des prix de l’énergie et de l’adaptation aux changements climatiques. En conséquence, des choix différents des pratiques mises en œuvre jusqu’ici sont à prévoir pour assurer un avenir durable au territoire. Ces choix doivent impliquer l’ensemble des acteurs.

Attention : Ce sont parfois des décisions très faciles à expliquer au public, parfois au contraire elles sont plus complexes car elles font intervenir des calculs ou des paramètres beaucoup plus techniques ou aléatoires, voire à l’encontre des pratiques encore existantes aujourd’hui.

Messages possibles :

  • environnemental : Je modifie ma consommation d’énergie pour préserver les ressources énergétiques de la Terre et je trouve des solutions énergétiques renouvelables.
  • économique : Je crée de nouvelles filières économiques et je crée ou développe de nouvelles filières économiques d’énergies renouvelables…
  • social : Je lutte contre la précarité énergétique, je favorise la création de lien social.
  • viable (environnemental et économique) : Je privilégie des solutions énergétiques moins consommatrices.
  • équitable (social et économique) : J’agis de façon socialement et économiquement acceptable et je recherche la création d’emplois durables.
  • vivable (environnemental et social) : Je place l’humain et l’environnement au cœur des problématiques de société de mon territoire.
  • durable (environnemental, économique et social) : Je privilégie des solutions durables et respectueuses pour la planète.